Tenue de la 19ème session du CA de l’Agence urbaine d’Oujda

Les travaux de la 19ème session du Conseil d’administration (CA) de l’Agence urbaine d’Oujda se sont tenus jeudi dans la capitale de l’Oriental, et ont été marqués par l’adoption du programme d’action de l’agence pour 2022 et du programme prévisionnel triennal 2022-2024.

Cette réunion, présidée par le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdellatif Ennahli, en présence notamment du wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a aussi approuvé les rapports moral et financier de l’agence au titre des années 2019, 2020 et 2021 et donné son accord de principe pour le projet de budget de 2022.

Dans son allocution à cette occasion, M. Ennahli a mis en exergue l’importance de cette session qui coïncide avec la poursuite de la mise en oeuvre de la feuille de route tracée par le ministère en vue d’atténuer l’impact économique et social de la pandémie de Covid-19, et s’inscrit également dans le cadre de la politique de la couverture intégrale des territoires en documents d’urbanisme de nouvelle génération, permettant de réduire les disparités territoriales, de rationaliser et orienter les interventions publiques et d’accompagner la dynamique d’investissement et de création d’opportunités d’emploi.

Il a, dans ce sens, mis en exergue les efforts déployés par l’Agence urbaine d’Oujda, en coordination avec ses partenaires, en matière de planification urbaine, ayant permis de valoriser les potentialités des territoires relevant de sa zone d’intervention et de garantir les mécanismes juridiques nécessaires à l’accompagnement de l’investissement et le rapprochement des services vis-à-vis des citoyens.

M. Ennahli a précisé que le taux de couverture en documents d’urbanisme a atteint 98 pc, sachant que les grandes villes (Oujda, Berkane, Taourirt, Figuig, Jerada, Bouarfa) ont été dotées de schémas d’aménagement homologués.

Le responsable a aussi salué les efforts déployés par l’agence urbaine dans le domaine de l’accompagnement et l’encadrement du monde rural, soulignant qu’en moyenne, quelque 1.500 dossiers sont examinés annuellement dans ce cadre, avec un taux d’approbation atteignant les 80 pc, et que 50 communes territoriales à caractère rural sont aujourd’hui couvertes par des documents d’urbanisme.

Par ailleurs, 90 pc des quartiers sous-équipés dans les communes territoriales et centres à caractère rural sont dotés de plans de redressement, de même qu’ils bénéficient des programmes de mise à niveau urbaine et de développement rural, a ajouté M. Ennahli.

De son côté, M. El Jamai a mis en avant l’adhésion de l’Agence urbaine d’Oujda aux efforts de soutien à une relance sûre et durable du secteur de l’urbanisme, de la construction et de l’aménagement de l’espace, en sus de sa contribution au chantier de gestion dématérialisée des procédures, à travers la numérisation des services fournis aux usagers en matière de permis d’urbanisme.

Il a, en outre, salué le rôle remarquable joué par l’agence dans l’accompagnement et le suivi des grands chantiers de développement et la réalisation d’études pointues, mettant l’accent sur l’intérêt porté par les cadres de l’agence à l’amélioration du paysage urbain et du cadre bâti, à la promotion du monde rural et à la mise à niveau des espaces territoriaux.

Présentant le bilan d’activités de l’Agence urbaine d’Oujda au titre de la période 2019-2021, le directeur de l’agence, Said Lahbil, a relevé le bilan positif réalisé par cette institution en collaboration avec ses partenaires, et cela malgré les circonstances sanitaires exceptionnelles liées au Covid-19, notant que l’agence a pu augmenter le taux de couverture en documents d’urbanisme à atteignant 98,5 pc, avec un bilan cumulatif de 119 documents d’urbanisme, permettant l’ouverture de 16.000 hectares à l’urbanisation et la programmation de 1.000 équipements publics.

Il a précisé que 17 grandes et moyennes villes sont dotées de documents d’urbanisme (plans d’aménagement) approuvés et en vigueur, indiquant que cette session se distingue par l’accompagnement avec les partenaires d’études prospectives de dimensions nationales, régionales et provinciales.

D’autre part, et pour des raisons sociales, l’Agence urbaine d’Oujda a élaboré 104 plans de redressement avec un bilan cumulatif de 467 plans dans le cadre des opérations de restructuration, en ciblant une population de plus de 690.000 habitants sur une superficie de 400 hectares, a dit M. Lahbil.

Concernant l’encouragement et l’accompagnement des investissements, l’Agence Urbaine d’Oujda en collaboration avec ses partenaires, a pu instruire 17.880 dossiers durant la période allant du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2021, avec un taux d’avis favorable de 85%, dont 4.429 projets en milieu rural, générant la mobilisation d’un montant d’investissement de 13,9 milliards de dirhams (MMDH) et la création de plus de 18 million jours de travail.

De même, 219 projets d’investissements ont reçu un avis favorable, générant un montant d’investissement de 2 MMDH et créant 40.000 jours de travail.

En outre, cette agence a entrepris une vaste opération de numérisation des procédures et services rendus aux usagers, ce qui lui a permis de devenir une Agence numérique, a affirmé le responsable, ajoutant que durant l’année 2022, l’agence va œuvrer pour la concrétisation et la mise en œuvre de la coopération avec la région Grand-Est (France) et entre Lusaka, capitale de la Zambie et Oujda.

En marge de cette session, il a été procédé à la signature d’une convention de coopération entre l’Agence urbaine d’Oujda et l’Ordre régional des architectes d’Oujda, visant le renforcement de l’utilisation des services numériques pour l’obtention des notes de renseignements urbanistiques.