Taourirt : Réunion de la Commission provinciale de l’eau

La Commission provinciale de l’eau de Taourirt a tenu, jeudi au siège de la préfecture de la province, sa réunion annuelle au titre de 2021.

Cette réunion, présidée par le gouverneur de la province de Taourirt, M. Larbi Touijer, s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des Hautes orientations royales en vue de mettre en place une politique forte et un programme d’action adéquat dans le domaine de l’eau, afin de trouver des solutions au problème de manque en ressources hydriques.

La rencontre, tenue avec la participation des membres de la commission, a connu la présentation d’exposés sur le diagnostic de la situation hydrologique de la province et les mesures programmées pour faire face aux effets des changements climatiques, à la lumière du retard sensible des précipitations cette année.

A cet égard, le directeur de l’Agence du bassin hydraulique de la Moulouya (ABHM) a présenté un exposé sur la situation hydrologique dans ce bassin, alors que le directeur régional de l’Agriculture et directeur de l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (ORMVAM) a abordé la question de la rationalisation et de la gestion de l’eau à usage agricole dans la province de Taourirt.

Le directeur de l’agence provinciale des services de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a, quant à lui, mis la lumière sur la situation de l’alimentation des villes et centres ruraux de la province en eau potable.

Après les interventions des membres de cette commission, qui ont mis l’accent sur les problèmes enregistrés dans ce domaine, il a été décidé de créer une commission mixte pour veiller à l’élaboration de la version définitive des recommandations émises lors de cette réunion et assurer le suivi de leur mise en œuvre.

Cette commission restreinte compte les représentants des services décentralisés concernés et de la division des affaires rurales relevant de la préfecture de la province.

En outre, il a été décidé de mener des campagnes de sensibilisation auprès des agriculteurs et des utilisateurs de l’eau d’irrigation, afin de les associer aux efforts visant la modernisation de l’irrigation et la généralisation de la technique de goutte-à-goutte, en plus de la rationalisation de l’utilisation des eaux souterraines.

Les participants se sont aussi mis d’accord pour faire participer les associations actives dans le domaine de l’environnement, et membres de la commission, dans les initiatives de sensibilisation à l’utilisation rationnelle de l’eau potable et de l’eau d’irrigation.

Ils ont également appelé les services de l’ORMVAM à accélérer la réalisation des études techniques et financières portant sur le périmètre de petite et moyenne hydraulique d’Oued Za.