Happy Walls: Saïdia Resorts met l’art et la culture au service de la promotion de la destination

Pour marquer l’ouverture de la saison estivale, Saïdia Resorts inaugure un nouveau concept d’animation artistique et culturelle visant la réhabilitation et l’embellissement des murs de la médina de la station balnéaire.

Organisé du 20 juin au 28 juin 2022, cet événement street art, art mural en particulier, est produit en partenariat avec le Collectif Tzouri pour la Culture et le Développement, présidé par Mohammed Moumou, lauréat du programme Madaëf Eco6 Edition Saïdia Resorts et sera ouvert au grand public qui pourra apprécier en live le travail des artistes, indique un communiqué de Madaëf.

Les murs de la Medina Saïdia Resorts seront, à l’issue de l’évènement, revêtus de fresques murales hautes en couleurs, ajoute la même source.

Happy Walls Saïdia Resorts connaitra la participation d’artistes de graffiti de renommée internationale aux côtés d’une sélection de jeunes artistes de Saïdia et de la région de l’oriental. Les œuvres réalisées par ces jeunes artistes seront en compétition pour déterminer les auteurs des 3 meilleures œuvres qui seront récompensées par des prix.

Les thématiques des créations que proposeront les artistes de graffiti s’inspireront des univers de Saïdia Resorts : Sauvegarde du littoral, patrimoine culturel, artisanat et terroir, développement touristique durable, arrière-pays et authenticité humaine.

Les participants, avec comme têtes d’affiche Fouad Abid, Mohamed Tarahdid, et Liky Brick, laisseront libre cours à leur imagination pour immortaliser sur les murs tous ces thèmes qui font l’âme de la station.

En marge de l’évènement, une journée d’animation culturelle et artistique sera organisée au profit de jeunes enfants issus de la région. Les artistes mettront à profit leur présence à Saïdia Resorts pour transmettre leur savoir à des jeunes enfants et participer à la réalisation d’une fresque murale dans une école de la région, et ce dans le cadre d’un partenariat avec l’association Noor, présidée par Abdelatif Benazzi.

Saïdia Resorts entend ainsi mettre en évidence l’identité de la région de l’oriental et un imaginaire propice à l’évasion et à la découverte, fait savoir le communiqué.

« A travers les thèmes abordés par les artistes, nous travaillons à diversifier l’offre touristique de la région en dehors de la saison estivale, mais aussi à promouvoir un nouveau tourisme plus durable et plus authentique. Dans un souci d’amélioration continue de l’attractivité de la destination, de nouvelles actions innovantes et structurées seront menées en coordination avec toutes les parties prenantes », déclare Jalil Bennis, Directeur Général de la Société de Développement Saïdia, cité par le communiqué.

L’occasion de partager des idées sur les enjeux des interconnexions entre Tourisme et Culture, un secteur incontournable dans le processus de développement du pays.

L’originalité est de faire dialoguer les artistes avec le public à travers le support mural, une technique d’expression ancienne -peut être la plus ancienne dans le domaine artistique- qui permet à l’art, également moyen d’éducation et d’information, d’être plus accessible et de s’étendre au-delà des musées, galeries et autres lieux dédiés, fait valoir le communiqué.

L’organisation de la manifestation est née de l’étroite collaboration entre Saïda Resorts, l’association Collectif Tzouri, l’association Noor et les autorités compétentes. Un tel partenariat permet de mobiliser toutes les synergies pour conforter le rôle moteur du Tourisme dans l’essor économique et sociale du pays.

Au-delà, c’est toute la population, plus particulièrement la jeunesse, qui est impliquée dans la promotion de la destination, fait remarquer la même source.

Le format sera reconduit annuellement pour marquer l’ouverture de la saison estivale. Il pourrait s’enrichir d’autres actions, entre autres animations musicales, souk éphémère et street food, en vue de s’imposer comme un festival.

A propos des artistes :

Fouad Abid a commencé à dessiner en défiant l’autorité à travers des caricatures satiriques et grinçantes de ses professeurs à l’école. La fenêtre de sa chambre d’enfant donnait sur les rails de la gare. Tous les matins du haut de son immeuble de 9 étages, il assiste à un spectacle unique : la sortie des trains vandalisés par les graffeurs de son quartier. Ayant baigné dans la culture hiphop, la vie de rue, le skate et les sports de combat, le graffiti est tout naturel chez Abid et devient un mode de vie à part entière.

Discret et efficace, il peint en France, Copenhague, Londres et Barcelone, et multiplie les connexions avec des artistes underground, de Bruxelles à Jeddah. En 2011, il revient au Maroc et multiplie les fresques à Casablanca, Agadir et Azemmour puis développe la calligraphie, le réalisme et le dessin graphique en gardant toujours une pure touche Graffiti.

Jeune artiste discret, Mohamed Tarahdid est né à Errachidia en 1991. Il rencontre l’art dans la ville d’Oujda où il vit son adolescence et se lance corps et âme dans le graffiti. Cet art est tout naturel chez Tarahdid et devient un mode de vie à part entière.

Dès l’âge de 7 ans, il commence ses esquisses sur papier, puis entreprend de réaliser des fresques sur les murs de son quartier. En 2014, il rejoint un Collectif d’artiste nommé Collectif Tzouri. Ce dernier porte le nom d’un mot Amazigh qui signifie l’Art et la beauté. En 2016, il est devenu l’un fondateur de l’association collectif Tzouri, et il a pu réaliser avec les artistes beaucoup de fresques murales dans la région de l’oriental et au Maroc.

« Simo » maîtrise des logiciels de dessin graffiti Digital, il travaille avec la peinture à l’huile, l’aquarelle et les pastels.

Lily Brick est née à Lleida, il y a 29 ans. Très jeune, elle a commencé à s’intéresser au design et à l’art en général, ce qui l’a amené à étudier la publicité graphique. Pendant cinq ans, elle a travaillé comme designer pour différentes entreprises et organisations, développé ses compétences et appris d’autres domaines du monde du design.

Après deux ans à la tête de cette imprimerie, elle a commencé à explorer de nouvelles façons de canaliser ses préoccupations artistiques. C’est dans cette quête de nouveaux horizons qu’elle a découvert le spray.

Son passe-temps est ensuite devenu une profession. Ses premiers travaux ont eu lieu dans les jardins publics de Lleida et dans la périphérie de la ville. Ses œuvres se sont rapidement propagées sur les réseaux sociaux et sont rapidement devenues virales.

 Au cours de presque sept années de professionnalisme actif, Lily Brick a participé à plusieurs festivals, dont le Cheste Festival, la première édition du Festival « Gargar » de Penelles et le Murcia Street Art Project. Elle a également exposé dans la galerie de la Fondation Vall Palou, ainsi que dans les Beaux-Arts de Murcie Musée des Arts (MUBAM).

Saïdia Resorts se distingue par sa plage de sable fin longue de 6 kilomètres et par son climat doux et ensoleillé tout au long de l’année. Sur une superficie de 712 hectares, la station est nichée dans un environnement naturel préservé, avec un arrière-pays offrant de sublimes paysages et une culture millénaire intacte.

Riche en activités, Saïdia Resorts comprend une Marina de plus de 850 anneaux, deux parcours de golf de 18 trous, un aquaparc, un centre commercial, des restaurants, des hôtels et une composante résidentielle haut standing.

Ouvertes sur une longue et agréable corniche aménagée sur 6 km et propice aux balades à pied ou à vélo, les cinq grandes unités hôtelières de Saïdia, modernes et conviviales, offrent une capacité globale de près de 4 300 lits. Elles sont adaptées aux attentes d’une clientèle familiale nationale et internationale.

Porte d’entrée de l’arrière-pays des Beni Snassen, Saïdia Resorts constitue le parfait point de départ pour des escapades en tous genres.

Le Collectif TZOURI est une association crée en 2016 à Oujda. Elle œuvre dans le milieu artistique rassemblant différents thèmes, de l’art plastique à la musique, en passant par l’audiovisuel.

En Amazigh, TZOURI veut dire « le Beau » ou encore “l’Art”, d’où le choix de rassembler les passionnés d’art de la Région de l’Oriental. Elle est constituée d’une trentaine de jeunes artistes en art graphique, graffiti, dessin, peinture, et musique à travers la présence officielle et exclusive du groupe Oujdi SNITRA.