La préfecture de police d’Oujda dévoile son bilan annuel

La préfecture de police d’Oujda a procédé durant la période allant du 1er avril 2018 au 30 avril dernier dans le cadre des efforts déployés pour la prévention et la répression de la criminalité et de la délinquance, au traitement de 49.206 affaires sur 52.655 enregistrées, contre 50.177 une année auparavant.

S’exprimant lors d’une cérémonie organisée jeudi pour la célébration du 63-ème anniversaire de la création de la Sûreté nationale, le préfet de police d’Oujda, Mustapha Adli a indiqué que le taux de répression a atteint 93,44 pc durant les douze derniers mois, contre 90,30 l’année d’avant, faisant savoir que 57.287 personnes ont été déférées devant la justice.

Notant que l’évolution du taux de répression a eu un impact positif direct sur le renforcement du sentiment de sécurité chez le citoyen, a souligné M. Adli dans une allocution lue en son nom, notant que les réalisations accomplies par les services de sûreté au niveau de cette préfecture est le fruit de l’intérêt qu’accorde la DGSN à l’élément humain, à sa formation et à la mise en place des moyens humains et matériels nécessaires.

Il a mis en avant dans ce sens l’organisation de sessions de formation pour renforcer les compétences des cadres et éléments de la police aux niveaux intellectuel, technique et physique afin qu’ils puissent s’acquitter convenablement de leurs missions et répondre aux besoins et aspirations des citoyens en matière sécuritaire.

Et d’ajouter que les opérations sécuritaires menées par les services de la préfecture de police d’Oujda durant la période allant du 1er mai 2018 au 14 mai courant ont conduit à l’arrestation de 54.132 personnes pour différents crimes et délits, dont 2.066 pour vol.

Les services de police ont procédé durant la même période à l’interpellation de 17.804 individus qui étaient recherchés pour des crimes et délits divers, dont 848 pour des affaires de vol.

Les données fournies à cette occasion précisent que les opérations menées dans ce sens ont permis la saisie notamment de 1,5 tonne de chira, 12,9 kg de cocaïne, plus de 427 kg de kif, 123.141comprimés psychotropes, 30.738 bouteilles de boissons alcoolisées de contrebande, 1.911 armes blanches, 29.917 paquets de cigarettes de contrebande, en plus de médicaments de contrebande et de 124 véhicules.

De même, les services relevant de la préfecture de police d’Oujda, en coordination avec les services de la Direction régionale de la surveillance du territoire national, ont réussi le démantèlement d’un nombre de réseaux criminels ayant des ramifications aux niveaux régional, national et international.

Il s’agit de 12 réseaux internationaux spécialisés dans l’immigration illégale dont le démantèlement a permis l’interpellation de 145 personnes et la saisie, entre autres, de 13 zodiac et de 9 véhicules, et de 9 réseaux criminels spécialisés dans le trafic de stupéfiants, de psychotropes et de drogue dure (54 personnes arrêtées).

La préfecture a rappelé par la même qu’elle veille à la consécration de la politique d’ouverture, de proximité et de contact avec les différents acteurs de la société, mettant l’accent sur la participation de ses cadres à une série de rencontres et conférences scientifiques et éducatives, en sus de sa contribution à l’éducation à la citoyenneté et au code de la route, et ce à travers son adhésion aux campagnes de sensibilisation.

Lors de la cérémonie de commémoration du 63è anniversaire de la création de la sûreté nationale, qui s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, de représentants des conseils élus, des responsables des instances judiciaires et des services extérieurs, et de plusieurs autres personnalités civils et militaires, des éléments de la police ont été décorés de wissams royaux.