Parution du dernier numéro spécial de la Revue oriental.ma: « Créations et patrimoines, l’Oriental marocain s’expose au Monde »

L’Agence de l’Oriental vient de publier son dernier numéro spécial de la revue oriental.ma, intitulé « Créations et patrimoines, l’Oriental marocain s’expose au Monde ».

Ce numéro spécial a été élaboré pour présenter et mettre en valeur, au plan international, la richesse du patrimoine culturel immatériel de la Région de l’Oriental conformément aux orientations de Sa Majesté le Roi contenues dans le discours du Trône de juillet 2014 qui concernent la mise en route du chantier de la régionalisation avancée.

« Entre le discours royal d’Oujda 2003 et le discours du Trône de 2014, onze années d’efforts et d’investissements publics massifs ont profondément modifié la réalité régionale de l’oriental. A partir de 2014 l’accent mis sur les richesses patrimoniales et immatériels pour promouvoir notre région s’est traduit très concrètement en actions destinées à promouvoir l’image de marque régionale, mais aussi sa notoriété auprès des cibles prioritaires de sa communication: Les décideurs, tous ceux qui sont en situation d’agir favorablement sur le développement durable de l’Oriental », relève le directeur général de l’Agence de l’Oriental dans son éditorial intitulé « Communications des territoires et territoires de communication ».

Dans ce spécial, la revue détaille trois principaux événements, et en évoque beaucoup d’autres. Elle montre, en effet, l’objectif permanent et différentes façons d’y contribuer par des partenariats aux formes multiples, avec des institutions comme avec des territoires à l’international.

« L’image d’une région, autrefois perçue comme enclavée et presque exclusivement agricole et minière, en est définitivement changée: L’Oriental, pour ses habitants, ses diasporas, ses partenaires, les autres citoyens marocains ou étrangers, c’est désormais aussi une terre de culture, de savoir et de création », souligne M. Mbarki.

Cette région « s’accomplit aussi aujourd’hui à travers l’art, la culture, la création et la diversité de son patrimoine en contribuant ainsi à montrer sereinement au monde le niveau de tolérance et d’ouverture de notre pays », selon l’éditorialiste.

Dans le cadre de ce spécial, la revue retrace l’histoire de la capitale de la région de l’Oriental à travers une anthologie d’histoire et de géographie, basée sur la géostratégie d’Oujda, la toponymie de la cité, l’archéologie de son histoire, la diversité et le multiculturalisme, et Oujda en tant que génie de temps et de lieu.

La publication à caractère spécial évoque aussi les manifestations culturelles organisées dans l’Oriental, et qui ont rempli, selon la revue, une « mission essentielle d’animation des lieux patrimoniaux, dont l’utilisation et souvent la réhabilitation qui l’accompagnait pour la tenue de spectacles ou d’expositions, a produit  de nouveaux imaginaires urbains bien plus agréables et pertinents que les perceptions de la ville installées auparavant ».

Le numéro spécial regroupe également des témoignages de nombreux artistes issus de la région de l’Oriental et qui se sont distingués par leurs œuvres et courants esthétiques.