Les eaux distribuées à Taourirt répondent aux normes de qualité en vigueur

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a affirmé, vendredi, que les eaux distribuées dans la ville de Taourirt répondent aux normes de qualité applicables au niveau national et émanant des recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé en la matière concernant tous les éléments d’hygiène.

Dans une mise au point en réaction aux allégations de certaines plateformes des réseaux sociaux concernant la potabilité des eaux distribuées à Taourirt par l’ONEE ainsi que l’assainissement liquide, l’Office souligne que « les eaux distribuées dans la ville de Taourirt répondent aux normes de qualité applicables au niveau national et émanant des recommandations de l’OMS en la matière concernant tous les éléments d’hygiène ».

Par conséquent, la consommation de ces eaux « n’affecte en rien la santé du consommateur, et ce sur la base des résultats d’analyses bactériennes et physiochimiques effectuées par les laboratoires régional et provincial de l’Office, détenteur de l’accréditation internationale ISO 17025 sous la supervision du laboratoire central disposant de la même accréditation, ainsi que des résultats d’analyses effectuées dans le cadre du contrôle de la qualité des eaux par la délégation provinciale du ministère de la Santé », indique la même source.

Et l’Office de poursuivre que l’opération de contrôle de la potabilité des eaux se fait à travers un système global qui en détermine la qualité et la périodicité de sa réalisation selon les normes en vigueur pour le standard marocain régissant les mécanismes de contrôle de la qualité des eaux potables au sein des réseaux publics d’approvisionnement.

S’agissant de l’assainissement liquide, l’Office fait savoir qu’il s’est engagé, depuis son intervention effective dans la gestion du service d’assainissement liquide de Taourirt en 2002, dans la réalisation et l’équipement de la station d’épuration des eaux usées ménagères de la ville dont l’exploitation avait commencé en 2006.

En plus des projets mis en œuvre à Taourirt au cours des deux dernières décennies dans le cadre du programme national d’assainissement liquide, avec une enveloppe totale d’environ 240 millions de dirhams, l’ONEE réalise actuellement deux projets structurants liés à l’assainissement et la dépollution liquides des unités de production de la zone industrielle de Taourirt pour un coût total de 110 MDH, relève-t-on de même source.

Le premier projet concerne la réalisation et l’équipement d’une station de pompage des eaux usées industrielles et la mise en place de canaux pour le transfert des eaux usées à la station, ainsi que la réalisation d’une station de traitement des eaux usées industrielles englobant les phases de traitement physiochimique des eaux usées industrielles et biologiques par ventilation, détaille l’ONEE.

Ce projet, qui a reçu la décision d’acceptabilité environnementale conformément aux lois en vigueur dans ce domaine, est doté d’un budget de 50 MDH, souligne l’ONEE, notant qu’un accord de partenariat entre les différentes parties concernées a été conclu dans le but de préserver cet espace environnemental et d’éliminer les résidus d’olive rejetés par les unités de production dans les cours d’eau naturels.

L’ONEE, qui est le porteur du projet est considéré, à cet effet, comme délégué et se charge à ce titre de le réaliser et le gérer durant deux ans à compter du début de l’exploitation jusqu’à sa livraison au Conseil communal de Taourirt.

L’Office indique aussi qu’il a achevé la réalisation, à 98%, de la station de pompage et la mise en place des canaux pour le transfert des eaux usées, révélant que les travaux de réalisation et d’équipement de la station de traitement des eaux usées industrielles débuteront fin janvier 2021 afin que son exploitation commence début 2022.

Le deuxième projet concerne, quant à lui, l’extension et le développement du système de traitement de la station d’épuration des eaux usées ménagères, indique la même source, faisant remarquer qu’une enveloppe de 60 MDH a été allouée à ce projet dans le cadre d’une convention de partenariat entre la commune de Taourirt et l’ONEE, relative à la gestion de l’assainissement liquide de la ville.

Les bassins naturels actuels seront convertis en bassins équipés de tubes de ventilation industrielle, tandis que la station sera dotée d’équipements électromécaniques, précise l’ONEE, ajoutant que les lignes électriques de la station seront renforcées et appuyées par l’énergie solaire afin de réduire le coût énergétique.

Et de conclure que le nouveau système de traitement permettra, en outre, d’améliorer la qualité des eaux traitées avant leur déversement dans les cours d’eau, notant que l’avancement des travaux de ce projet, qui a été lancé en juillet 2019, est d’environ 90%.