Les droits d’auteur en tant que vecteur du développement, thème d’un colloque international à Oujda

14/12/2018 – «Les droits d’auteur, vecteur du développement économique et social», est le thème d’un colloque international tenue, jeudi à Oujda, dans le cadre des Journées portes ouvertes du Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), qui se tiennent cette semaine dans la capitale de l’Oriental.

14/12/2018 – «Les droits d’auteur, vecteur du développement économique et social», est le thème d’un colloque international tenue, jeudi à Oujda, dans le cadre des Journées portes ouvertes du Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), qui se tiennent cette semaine dans la capitale de l’Oriental.

Les intervenants à ce colloque, dont des universitaires et des experts, ont mis l’accent sur l’importance des droits d’auteur et des droits voisins sur les plans social, économique et culturel, notant que ces droits figurent désormais au cœur des stratégies économiques et de développement.

L’industrie culturelle et créative, intimement liée aux droits d’auteur, revêt une dimension économique et sociale très importante, a-t-on relevé, ajoutant que les droits moraux et matériels de l’auteur vont de pair et doivent être préservés dans l’intérêt de la culture, des arts et de la création.

Cette rencontre s’est déroulée en présence notamment du directeur du BMDA, Ismail Menkari et d’intellectuels, académiciens et étudiants. Elle figure parmi les activités organisées dans le cadre des Journées portes ouvertes du BMDA en vue de sensibiliser les auteurs à l’importance de protéger leurs droits et de communiquer autour des efforts menés par le BMDA dans ce sens.

Ces journées seront marquées par la célébration, vendredi, de la 2ème édition de la Journée nationale de l’auteur, dédiée cette année à la mémoire du chanteur du raï Mimoun El Oujdi.

M. Menkari avait indiqué en ouverture de cette manifestation que l’ensemble des équipes du bureau se sont délocalisées à Oujda pour l’occasion, afin de mettre l’accent sur les droits des auteurs de la région de l’Oriental.

Il a, en outre, mis en exergue les grandes avancées réalisées par le Maroc en matière de protection de droits d’auteur, occupant désormais la 3ème place au niveau de l’Afrique et la 2ème place dans le monde arabe dans ce domaine, ainsi que la 49ème place à l’échelle mondiale.

Selon les chiffres du ministère de la Culture et de la communication, les montants perçus et répartis au titre de droits d’auteur par le BMDA ont connu une forte croissance entre 2017 et 2018.

Ainsi, le montant global réparti pour la catégorie de la musique, des arts et de la littérature a atteint 13.917.533 DH en 2018 au profit de 6.482 auteurs, contre 5.379.393 DH au profit de 2.278 auteurs en 2017.