Approvisionnement du marché: Les agriculteurs en ordre de bataille

Par : AZEDINE Lqadey

En ces moments exceptionnels de crise sanitaire induite par le nouveau coronavirus (Covid-19) et avec l’avènement du mois sacré de Ramadan, les agriculteurs de la région de l’Oriental sont en ordre de bataille pour assurer un approvisionnement normal et continuel du marché.

Conscients de leurs responsabilités et de l’importance de la poursuite de leurs activités dans le contexte actuel pour répondre aux besoins des citoyens en produits alimentaires nécessaires, les agriculteurs et éleveurs de l’Oriental travaillent encore plus dur pour atteindre cet objectif.

De plus en plus sollicités, ces soldats de l’ombre continuent de travailler dans le strict respect des consignes d’hygiène individuelles et collectives, pour que le marché soit approvisionné de façon régulière et sans aucune discontinuité.

Au niveau des exploitations et des fermes, les travailleurs agricoles font preuve de courage et d’abnégation pour s’acquitter de la mission qui leur incombe au service du pays et des citoyens surtout que le besoin en produits agricoles, pendant ce mois de Ramadan, va crescendo.

Encouragés davantage par les dernières précipitations qui ravivent les espoirs et par l’offre abondante en produits agricoles à la portée des consommateurs, ils ne cachent pas leur fierté de participer à cet élan formidable de mobilisation nationale.

Ces acteurs incontournables de la chaîne de production agricole, ne maquent pas toutefois à leurs engagements dans le respect rigoureux des exigences de l’état d’urgence sanitaire décrété par les pouvoirs publics et du dispositif de prévention et de protection mis en place pour lutter contre le Covid-19.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de l’Agriculture dans l’Oriental, Mahjoub Lahrach a affirmé que les marchés de la région sont normalement approvisionnés de tous les produits, et que l’offre couvre largement les besoins estimés des prochains mois.

Il a ajouté que la culture printanière au niveau de l’Oriental couvre plus de 3.500 Ha, dont 2.000 dédiés aux pommes de terre, notant que les dernières chutes de pluie et la période de collecte de certains produits agricoles qui coïncide avec l’avènement du mois de Ramadan a permis de répondre à la demande ainsi qu’une stabilisation des prix, voire une baisse pour quelques produits, comme l’oignon, les pommes de terre et les tomates.

Il a salué dans ce sens le travail assidu et remarquable des agriculteurs ainsi que les mesures prises par les investisseurs et les propriétaires des fermes pour la lutte contre la propagation du Covid-19 et la protection de la sécurité sanitaire des travailleurs et ce, par la mise en place de produits désinfectants et le plein respect des gestes barrières, se réjouissant à cet égard qu’aucun cas de contamination n’a été enregistré dans le secteur.

En plus de l’activité agricole, la région de l’Oriental a bénéficié d’une opération de sauvetage du cheptel à travers la distribution de 400.000 quintaux d’orge subventionné aux éleveurs des différentes provinces et préfecture de la région, a encore ajouté M. Lahrach qui a tenu à rassurer que les dernières précipitations ont permis l’amélioration de la qualité des pâturage et la réduction des charges et des dépenses au profit des éleveurs.

Selon lui, les importantes chutes de pluies de ces dernières semaines et la hausse considérable des stocks hydriques au niveau des barrages ont eu un impact positif sur les différentes cultures dans le bassin irrigué de la Moulouya (betterave à sucre, agrumes, pommes de terre, …), ce qui augure d’une bonne saison agricole.

Dans cette même veine, les agriculteurs Rachid Snoussi de la commune de Madagh et Bouyacher Rabah de la commune de Chouihiya, relevant de la province de Berkane, ont affirmé que l’activité agricole se poursuit sans entraves à la seule différence que les mesures requises pour contenir le coronavirus sont prises très au sérieux, telles que la désinfection et la distanciation.

Le rendement cette année est bon et les dernières précipitations ont été d’un grand apport pour l’agriculture, et donc les citoyens n’ont rien à craindre en ce qui concerne l’approvisionnement du marché pendant ce mois de ramadan qui coïncide avec la période de confinement, ont-ils tenu à préciser, faisant remarquer que même les prix des produits agricoles sont stables et accessibles pour tous.

Ils ont exprimé par l’occasion leur ferme conviction que « cette pandémie va disparaître et notre pays reprendra sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI le chemin du développement et du progrès avec beaucoup plus de détermination, lucidité et résolution ».