Le vrai du faux autour du Coronavirus au Maroc

Le Coronavirus, qui a fait plus de 2.8 millions de cas de contamination dans le monde, est à l’origine d’un flot de Fake news relayées sur les réseaux sociaux. La MAP fait le tri entre l’intox et les bonnes informations pour une meilleure sensibilisation.

Les détenus des établissements pénitentiaires souffrent de malnutrition et n’ont pas le droit de changer leurs vêtements au temps du coronavirus. FAUX

Un réseau criminel cible les citoyennes, les agressant au moment où elles retirent de l’argent des guichets bancaires automatiques. FAUX

150 cas supplémentaires d’infection au Covid-19 ont été confirmés au Maroc, portant à 4.047 le nombre total des cas de contamination. VRAI

La DGAPR a décidé d’interdire provisoirement le transfert des détenus, pendant au moins un mois, vers les différents tribunaux du Royaume et de coordonner avec l’autorité judiciaire compétente sur la tenue des audiences à distance. VRAI

Les opérations sécuritaires menées pour imposer l’état d’urgence sanitaire ont permis l’interpellation, au cours des dernières 24h, de 3.500 individus, dont 1.781 ont été placés en garde à vue. VRAI

Les prélèvements sur les salaires des fonctionnaires au profit du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) ne sont pas « obligatoires ». VRAI

Les résultats complets des analyses d’échantillons de fonctionnaires et de détenus dans 53 établissements pénitentiaires étaient négatifs. VRAI

Des taux de réduction « importants » des polluants atmosphériques et une amélioration « perceptible » de la qualité de l’air sont enregistrés au Maroc pendant l’état d’urgence sanitaire. VRAI