Le Conseil régional signe un mémorandum d’entente avec la BP

Un mémorandum d’entente fixant le cadre d’accompagnement du tissu d’entreprises et d’encouragement de l’investissement dans la région de l’Oriental a été signé, jeudi au siège du Conseil régional à Oujda, avec le groupe Banque populaire.

Le mémorandum a été paraphé par le président du Conseil régional, Abdenbi Bioui, le wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, le président directeur général du groupe Banque populaire, Mohamed Karim Mounir et le directeur du Centre régional d’investissement (CRI-Oriental), Mohamed Sabri.

Un communiqué du Conseil régional précise que ce mémorandum d’entente établit le cadre de coopération entre les parties signataires pour contribuer au développement de la région de l’Oriental et renforcer le rôle des entreprises locales, à travers la mise en place d’un produit bancaire destiné aux auto-entrepreneurs et aux très petites sociétés, et ce dans l’objectif de les accompagner et de financer leurs projets.

Il s’agit aussi de financer des projets rentrant dans le programme d’amélioration du revenu et d’intégration économique des jeunes, notamment ceux qui ont bénéficié de boutiques réalisées dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) au niveau de la région de l’Oriental, et ce conformément aux conditions et aux règlements en vigueur au sein de la Banque.

Le communiqué fait remarquer que la signature de ce mémorandum s’inscrit dans la droite ligne du contenu du discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture de la 1-ère session de la 4ème année législative de la 10ème législature, ainsi que des orientations royales appelant à l’adoption d’une approche nouvelle en matière de gouvernance territoriale et d’une gestion démocratique de la chose locale pour la réalisation d’un développement local intégré.

Le Conseil de la région de l’Oriental, rappelle la même source, avait élaboré, dans le cadre de l’intérêt particulier accordé à l’encouragement de l’investissement, un cahier de charges englobant une série de mesures incitatives, telles que l’octroi d’un appui financier et l’accompagnement des porteurs de projets, afin de promouvoir et d’élargir les activités économiques.

Le Conseil accorde aussi aux investisseurs des avantages à travers le soutien à l’acquisition du foncier et l’octroi de primes pour l’emploi, à condition de réunir les critères nécessaires et respecter les règles préalables pour bénéficier de l’appui fixé par le Conseil régional, note le communiqué.