L’AREF de l’Oriental tient son Conseil d’Administration

Le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, a présidé, samedi à Guercif, les travaux de la session ordinaire du Conseil d’Administration (CA) de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de l’Oriental au titre de l’année 2020.

Ce CA, qui s’est tenu en présentiel et par visioconférence en présence notamment du gouverneur de la province de Guercif, Hassan Belmahi, a été marqué par l’adoption à l’unanimité du projet régional pour la mise en œuvre de la loi-cadre 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, du projet de programme d’action régional pluriannuel 2021-2023, des projets du programme d’action et du budget de l’AREF pour 2021 ainsi que du projet du statut modèle des établissements d’éducation et de formation, relatif au pacte de l’élève, indique un communiqué de l’AREF.

Dans son allocution à cette occasion, M. Amzazi a réitéré l’appel à une mobilisation collective en vue de relever le grand défi de l’accompagnement de la réforme et consacrer le rôle de l’école marocaine dans la concrétisation du projet sociétal du Maroc, ainsi que pour atteindre les objectifs du développement global et durable et réaliser l’équité sociale et territoriale.

Il a aussi passé en revue les priorités du ministère au titre de l’actuelle année scolaire, à savoir assurer son déroulement dans le contexte de la pandémie et gérer les enjeux sanitaires et éducatifs liés à cette situation, d’une part, et d’autre part impulser une forte dynamique à la mise en œuvre des projets stratégiques à même d’assurer l’application des dispositions de la loi-cadre 51-17, afin de réaliser les objectifs en termes d’équité, de qualité et de qualification de l’individu et de la société.

Le département de tutelle s’attèle également à la mise en œuvre des dispositions de la loi organique 130.13 relative à la loi de finances, notamment en ce qui concerne la programmation pluriannuelle et la consécration de l’approche budgétaire axée sur les programmes et projets, a affirmé M. Amzazi, saluant les efforts et les initiatives des membres du CA visant à activer les rôles de ce conseil en tant que mécanisme de bonne gouvernance régionale.

De son côté, le directeur de l’AREF de l’Oriental, Mohamed Dib, a mis l’accent sur la Haute vision royale visant l’édification de l’école marocaine nouvelle et renouvelée en tant que base de toute réforme sociétale profonde, soulignant la mobilisation de l’ensemble des acteurs au niveau régional, provincial et local pour réaliser les objectifs inscrits dans les programmes d’action de l’Académie.

M. Dib a, par la suite, présenté un exposé détaillé sur le bilan de l’AREF de l’Oriental pour l’année 2020, qu’il a qualifié de «positif et encourageant», avant de dévoiler les objectifs fixés dans le cadre de la mise en œuvre de la loi-cadre 51.17 à l’horizon 2030, ainsi que du projet du programme d’action régional pluriannuel 2021-2023, des projets du programme d’action et du budget de l’AREF pour 2021 ainsi que du projet du statut modèle des établissements d’éducation et de formation, relatif au pacte de l’élève.

En marge des travaux de ce CA, il a été procédé à la signature d’une convention-cadre de partenariat entre l’AREF de l’Oriental et l’Université Mohammed Premier (UMP-Oujda), visant à mettre en place le cadre juridique pour le renforcement de la coordination et de la coopération éducative et administrative entre les deux parties, en particulier dans le domaine de la recherche scientifique éducative, ainsi que pour le renforcement des capacités des cadres éducatifs et administratifs du secteur de l’Education nationale au niveau de la région de l’Oriental.