Lancement d’une campagne de plantation forestière sur 5.200ha

La campagne de plantation forestière 2019-2020 dans le territoire des provinces de Taza, Taounate, Al Hoceima et Guercif vient d’être lancée par la direction régionale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification du Nord-Est (DREFLCD).

Cette opération, qui concerne une superficie totale de 5.200 ha pour un coût global de 35 millions DH, est planifiée dans divers domaines structuraux, en l’occurrence le Moyen Atlas plissé de Maghraoua-Taza et Tamjilt, la zone des fenêtres du Rif et du Pré-Rif de Ther Souk, Ghafsaï, Tainest et la nappe d’Aknoul, ainsi que les unités du Rif de Ketama et du Tizirène.

Selon la DREFLCD, la réalisation de ce programme de plantation forestière concourt à la régularisation des régimes de ruissellement et de réduction des pertes en sols en amont des bassins versants d’Inaouene, Ouargha, Melloulou, Msoun, Nekkor, Ghiss et des petits bassins front méditerranéen d’Al Hoceima.

Il tend, d’autre part, à la conservation de la biodiversité et la restauration des écosystèmes naturels de chêne-liège, chêne vert, cèdre de l’Atlas et thuya dans les massifs forestiers de Bab Azhar, Taïnest (province de Taza), Oudka (Taounate), Tamjilt (Guercif) et Boukkoya, Jbel Arz, Ikaouen (Al Hoceima), ainsi qu’à l’enrésinement.

Pour ce dernier, indique la Direction régionale, l’extension des plantations de résineux ambitionne de contribuer à la neutralité de dégradation des terres forestières par l’augmentation du couvert forestier et l’accroissement de la productivité des terres.

La campagne de plantation forestière 2019-2020 est configurée autour des travaux de régénération assistée des écosystèmes naturels du cèdre de l’Atlas, du thuya, du chêne-liège et du chêne vert sur une superficie de 1.200 ha, ainsi que d’extension et de renouvellement des périmètres de reboisement, particulièrement à base de résineux naturels de pin maritime de montagne et de pin d’alep sur une superficie de 3.228 ha. En outre, le programme prévoit l’extension des périmètres d’amélioration pastorale, majoritairement dans la plaine de Guercif, sur une superficie de 800ha d’atriplex.

La déclinaison territoriale de ce programme est opérée au niveau de 45 périmètres relevant du ressort provincial de Taza (2.060ha), Guercif (1.462ha), Al Hoceima (854ha) et Taounate (850ha).

A ce titre, la DREFLCD du Nord Est a relevé avoir procédé à la production de 3,9 millions de plants forestiers adaptés aux conditions pédoclimatiques des périmètres.

Cette production est, d’une part, assurée à l’échelon de cinq pépinières : Bouhlou, Bab Azhar et El Kifane (province de Taza), Sahel Boutahar (Taounate) et Targuist (Al Hoceima) comme elle concerne, d’autre part, sept espèces de reboisement et de régénération : le Cèdre de l’Atlas, le Thuya, le Pin Maritime de montagne, le Pin d’Alep, le Chêne-liège, le Chêne Vert et d’Atriplex en plus de plants du caroubier, cyprès, acacias et eucalyptus divers destinés aux programmes de promotion de l’arbre promus par les partenaires institutionnels et le privé.

Les travaux de plantations forestières sont en cours sous l’encadrement et le suivi du personnel de terrain. De surcroît, des initiatives de plantations pédagogiques seront intégrées à ce programme.

D’après la DREFLCD, ce programme rejoint les efforts publics dans les zones rurales, en montagne particulièrement, bénéficiant aux populations tant par l’offre de journées de travail que par la contribution aux affouragements des systèmes extensifs des parcours sylvo-pastoraux. Il constitue de même un ‘’outil plausible et incontournable’’ d’adaptation des peuplements forestiers naturels aux changements climatiques se manifestant, entre autres, par des phénomènes de dépérissements, d’incendies de forêts et de dynamique de régénération perturbée.