Installation du nouveau président de l’UMP-Oujda

Le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a présidé, samedi à Oujda, la cérémonie d’installation du nouveau président de l’Université Mohammed Premier (UMP) d’Oujda, Yassine Zaghloul, qui succède à ce poste à Mohamed Benkaddour.

La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Driss Ouaouicha, du Wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, du directeur général de l’Agence de l’Oriental, Mohamed Mbarki, d’élus, de chefs de services extérieurs, de responsables universitaires et de plusieurs autres personnalités.

Dans une allocution à cette occasion, M. Amzazi a félicité M. Zaghloul pour la confiance placée en lui par le gouvernement de SM le Roi, lui souhaitant plein succès dans sa mission à la tête de cette université, l’une des plus anciennes du Maroc.

Cette nomination vient couronner le parcours académique et professionnel remarquable de M. Zaghloul, en plus d’approuver le projet ambitieux du nouveau président visant à développer l’UMP en tirant profit des compétences dont regorge cette institution, tout en prenant en considération les défis actuels, les enjeux futurs et le rôle pionnier que doit jouer l’université marocaine en matière de formation, d’encadrement, de recherche, d’innovation et de partenariat, a-t-il ajouté.

M. Amzazi a également exprimé ses remerciements à l’ancien président de l’UMP, Mohamed Benkaddour, pour les services rendus durant son mandat, notant que M. Benkaddour a réussi, grâce à son expérience, sa compétence et son habileté, à ouvrir plusieurs chantiers et réaliser plusieurs acquis, qui ont contribué à consolider la place de l’UMP en tant qu’acteur principal du développement économique et social à l’échelle régionale et nationale.

Cette cérémonie constitue une occasion pour mettre la lumière sur le rôle axial de l’UMP dans le processus de développement de la région de l’Oriental, mené conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, notamment en matière de qualification des ressources humaines à travers une formation diversifiée et de qualité, a dit M. Amzazi.

Le ministre a, par ailleurs, salué les efforts déployés par l’ensemble des universités marocaines en faveur de l’amélioration du système national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, mettant l’accent sur les avancées considérables réalisées ces dernières années grâce à l’adoption de réformes substantielles qui ont renforcé la contribution de l’université dans la réalisation des objectifs de développement durable et la promotion de l’économie et de la société du savoir.

De son côté, M. Ouaouicha a rendu hommage à M. Benkaddour pour les services rendus tout au long de son mandat de quatre ans à la tête de l’UMP, contribuant à faire de cette institution une université moderne, pionnière et pleinement engagée dans les chantiers de réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Il a aussi mis en exergue la place importante de l’UMP, créée en 1978, au sein des universités marocaines, rappelant que cette université a occupé la première position à l’échelle arabe et africaine dans la filière de la physique, selon le classement de Shanghai d’août 2018, et qu’une équipe d’étudiants en médecine de l’UMP a remporté la médaille d’or du concours international de simulation médicale, tenu en 2019 à Prague.

Né en 1966, Yassine Zaghloul a obtenu son doctorat de l’Ecole nationale des ingénieurs de Sfax (Tunisie) en 1994. Il a intégré l’année suivante la Faculté des sciences de l’UMP, où il a décroché le doctorat d’Etat en 1999. Coordonnateur de plusieurs projets de recherche nationaux et européens, il a reçu le Prix national de la recherche scientifique en 2001 et le prix de la Conférence géologique arabe en 2004.

Avant sa nomination à la tête de l’UMP, M. Zaghloul, qui a été classé dans le Top 10 des chercheurs marocains entre 2010 et 2014 par l’Institut marocain de l’information scientifique et technique, occupait le poste de directeur de l’Ecole supérieure de technologie d’Oujda.