Oujda-Angad : D’importants projets INDH à fort impact socio-économique sur les populations cibles

25/12/2018 – La promotion de la scolarisation, l’insertion sociale des jeunes, la santé, l’intégration socio-économique, l’accompagnement de personnes en situation précaire, les activités sportives, sont autant de secteurs que l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) ne cesse, depuis son lancement en 2005, d’y assurer le financement et l’accompagnement nécessaire.

25/12/2018 – La promotion de la scolarisation, l’insertion sociale des jeunes, la santé, l’intégration socio-économique, l’accompagnement de personnes en situation précaire, les activités sportives, sont autant de secteurs que l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) ne cesse, depuis son lancement en 2005, d’y assurer le financement et l’accompagnement nécessaire.

Au niveau de la préfecture d’Oujda-Angad, d’importants projets INDH ont été réalisés au titre de l’année 2018, portant notamment sur la promotion des conditions socio-économiques des habitants et le soutien aux personnes à besoins spécifiques et aux activités sportives.

Parmi les nombreux projets réalisés, il convient de citer la contribution de l’Initiative à l’acquisition d’équipements modernes de boulangerie et de pâtisserie au profit de 35 personnes à besoins spécifiques, pour un coût global de l’ordre de 360.000 dirhams, et ce dans le but d’améliorer les conditions de vie des bénéficiaires.

« Le lot d’équipements de boulangerie et de pâtisserie a considérablement contribué à l’amélioration des revenus des bénéficiaires, qui ont déjà commencé à commercialiser leurs productions en gros et en détail », a indiqué à la MAP, Houria Arrad, présidente de la Maison des handicapées à Oujda.

« Dans le cadre du programme de lutte contre la précarité, nous avons aussi bénéficié de plusieurs projets dont notamment un bus qui a résolu le problème de transport pour cette frange de la société, et une salle multimédia dédiée aux enfants aux besoins spécifiques », a-t-elle ajouté.

présidente de la Maison des handicapées à Oujda

Houria Arrad, présidente de la Maison des handicapées à Oujda

Dans le dessein de promouvoir l’intégration des personnes à besoins spécifiques, les enfants handicapés relevant de la délégation provinciale de l’éducation et de la formation d’Oujda-Anagd ont bénéficié d’un minibus qui a nécessité un investissement de 350.000 dhs, dont une contribution de l’INDH de l’ordre de 245.000 dhs.

Dans une déclaration à la MAP, le président de l’association de développement de la coopération scolaire, Ramadan Houssein a considéré que ce projet, fruit d’une convention entre l’INDH et l’association, est de nature à encourager quelque 120 personnes à besoins spécifiques à rejoindre les bancs de l’école.

Pour Belaayan Hanane, mère d’une enfant bénéficiaire, elle a expliqué que le nouveau moyen de transport aura un impact fort positif aussi bien sur les parents qui seront épargnés d’énormes charges financières relatives au transport de leurs enfants que pour les élèves qui arrivent désormais à temps aux salles de cours.

« Ce moyen de transport permettra de lutter contre la déperdition scolaire dans les rangs de cette frange de la société surtout ceux qui habitent dans la périphérie de la ville, tout en leur offrant l’occasion de bénéficier d’activités parascolaires dont notamment des sorties de divertissement lors des weekends », a-t-elle ajouté.

Pour ce qui est de la promotion de l’activité agricole et le soutien aux jeunes porteurs de projets, la coopérative agricole Beni Oukil située à la commune rurale d’Isly, a bénéficié d’un projet d’élevage pour un coût de 300.000 dhs. Le but étant d’améliorer les conditions socio-économiques des jeunes diplômés.

Le projet porte sur l’achat de plus de 130 têtes d’ovins, l’aménagement des écuries et l’acquisition du matériel technique en faveur des bénéficiaires pour promouvoir le développement des viandes rouges.

des projets de l'INDH dans la préfecture d'Oujda-Angad

« Nous avons créé une coopérative pour que nous soyons mieux organisés et pour exercer notre activité dans un cadre juridique », a expliqué à la MAP le président de la coopérative, Mohamed Aqqad, ajoutant que parallèlement à l’engraissement des ovins « nous avons plusieurs activités agricoles dont notamment la production de légumes bio qui connait un grand engouement de la part de la population ».

Il a par ailleurs relevé que la coopérative, qui compte neuf membres, a beaucoup bénéficié en termes d’orientation et d’accompagnement assurés par la Direction provinciale de l’agriculture et la Direction régionale du conseil agricole.

« L’INDH est venue concrétiser nos objectifs », a affirmé pour sa part, Sanae Naimi, membre de la coopérative, notant que désormais l’ambition est d’avoir le soutien nécessaire pour acquérir des panneaux photovoltaïques, le but étant de cultiver un terrain de 6 ha en plantes aromatiques et médicinales, et planter des oliviers et des amandiers.

La coopérative propose des paniers bio et une production avicole et fait des livraisons aux domiciles des consommateurs à Oujda et ailleurs, a-t-elle dit, faisant savoir que « pour mieux commercialiser nos productions, nous avons opté pour les sites web et les réseaux sociaux ».

Côté sport, l’INDH a contribué à hauteur de 280.000 dhs dans l’acquisition d’un minibus au profit du Mouloudia Club d’Oujda (MCO), section handball, afin de faciliter les déplacements du club.

Ce moyen de transport qui a nécessité un coût global de 380.000 dhs dont une contribution du Conseil provincial d’Oujda-Angad de 100.000 dhs, permet au staff technique et aux joueurs de participer aux différentes compétitions organisées à l’échelle locale, régionale et nationale.

Durant ses première et deuxième phases, l’INDH a largement contribué à la consécration de la bonne gouvernance, à la lutte contre la pauvreté et la précarité, à l’amélioration des services sociaux et au renforcement des infrastructures de base.