Des mesures pour atténuer les effets de la vague de froid

Le gouverneur de la province de Jerada, Mabrouk Tabet a présidé, vendredi au siège de la préfecture de la province, une réunion s’inscrivant dans le cadre de l’activation du plan provincial relatif à l’atténuation des effets de la vague de froid.

Cette réunion intervient dans le sillage de la mise en œuvre des orientations ministérielles visant à prendre les mesures nécessaires pour la protection et l’atténuation des dommages que pourraient engendrer les perturbations météorologiques, précise un communiqué de la province.

Dans une allocution à cette occasion, M. Tabet a mis l’accent sur l’activation du plan provincial à travers la prise de mesures proactives et des précautions qui s’imposent pour faire face aux effets de la vague de froid pendant l’actuelle saison hivernale, et l’élaboration d’une stratégie pour les atténuer.

Il a dans ce sens incité l’ensemble des intervenants à intensifier les efforts pour assurer la bonne gestion de cette période, affirmant que l’efficience des interventions des autorités provinciales et sécuritaires et des services extérieurs requiert une mobilisation totale de tous les moyens logistiques et humains afin d’atténuer les effets de la vague de froid, sur la population locale en particulier.

La réunion a été marquée aussi par la présentation d’un exposé détaillé sur le plan d’action pour la gestion des risques et la protection contre les effets de la vague de froid via la mobilisation des services techniques au niveau des communes et des différents secteurs concernés.

Les chefs des services concernés, ajoute encore le communiqué, ont présenté par la même occasion les grandes lignes des programmes d’intervention élaborés et qui se caractérisent par l’aspect proactif et la coordination avec les autres intervenants.

De même, les présidents des collectivités territoriales ont saisi cette opportunité pour évoquer les contraintes et les difficultés qui peuvent entraver la gestion de la vague de froid, notamment le désenclavement des habitants des zones à risque, et l’ouverture de pistes rurales.

A l’issue de cette réunion, le gouverneur a appelé l’ensemble des parties prenantes à l’accélération de l’opérationnalisation des mesures prises, et à une mobilisation tous azimuts pour assurer une intervention rapide sur le terrain en cas de danger.