Des activités en faveur de l’accès des femmes aux services de santé

L’Union des initiatives de développement de Bouaânane (province de Figuig) a organisé, du 23 au 26 juillet à Oujda, une série d’activités de formation et de sensibilisation en faveur de l’amélioration de l’accès des femmes aux services de santé dans la province de Figuig.

Cette initiative, financée par l’Union européenne à travers le programme «Moucharaka Mouwatina», a consisté notamment en une conférence sur le droit à la santé entre conventions internationales des droits de l’Homme et législations nationales, une session de formation sur les techniques de plaidoyer et un atelier participatif autour du plan stratégique de plaidoyer pour l’amélioration de l’accès des femmes aux services de santé dans la province de Figuig, indique un communiqué des organisateurs.

Cette rencontre a connu la participation de représentants du programme «Moucharaka Mouwatina», d’élus relevant de trois communes cibles (Bouânane, Bni Tadjit et Talsint) de la province de Figuig, de professionnels du secteur de la santé et d’acteurs de la société civile.

Cette initiative a permis de renforcer le dialogue et la concertation entre élus et acteurs institutionnels et de la société civile sur les moyens d’amélioration de l’accès des femmes des trois communes cibles de la province de Figuig aux services de santé, affirme le communiqué, notant que l’objectif principal du projet est de renforcer les compétences de plaidoyer et de négociation d’une vingtaine d’acteurs associatifs pour leur permettre de mener des campagnes de plaidoyer dans ce sens.

Le programme Moucharaka Mouwatina (Participation Citoyenne) entend accompagner les réformes du Maroc et renforcer la contribution effective des organisations de la société civile marocaine à la consolidation de l’Etat de droit, à la démocratisation et au développement socio-économique du pays.

Le programme apporte un appui aux institutions publiques en vue d’améliorer l’environnement institutionnel et légal des organisations de la société civile, et de promouvoir leur implication dans la définition, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques publiques.

Financé par l’UE et soutenant les initiatives de la société civile dans les domaines de la jeunesse, de l’égalité et de l’environnement dans les quatre régions ciblées (Casablanca-Settat, l’Oriental, Souss-Massa et Tanger-Tétouan-Al Hoceima), « Moucharaka Mouwatina » est mené en partenariat avec le ministère délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), l’Institut national de formation aux droits humains (Institut Driss Ben Zekri) et le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS).