Berkane à l’heure de sa première Rencontre culturelle provinciale

30/12/2018 – Le rideau s’est levé, samedi, sur la première Rencontre culturelle provinciale de Berkane, visant à promouvoir l’activité culturelle au niveau de la province et à créer des ponts de communication entre les intellectuels de la région et leurs homologues résidant à l’étranger.

30/12/2018 – Le rideau s’est levé, samedi, sur la première Rencontre culturelle provinciale de Berkane, visant à promouvoir l’activité culturelle au niveau de la province et à créer des ponts de communication entre les intellectuels de la région et leurs homologues résidant à l’étranger.

Initiée par l’association Acharq pour le développement et la communication, cette manifestation s’assigne pour objectifs de relancer une dynamique culturelle portée par les différentes composantes culturelles de la province de Berkane et de mener une réflexion autour de la mise en place de projets à vocation culturelle à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

Cette première édition, qui a été marquée par l’organisation d’une exposition de livres et de photographies, a réuni une pléiade d’intellectuels, d’écrivains et d’artistes peintres, et a été l’occasion de rendre un vibrant hommage à l’écrivain résidant à l’étranger, Mustapha Chaâban.

« Cet événement est de nature à faire connaitre les potentialités culturelles de la province et d’asseoir les jalons d’une action culturelle pérenne au niveau de la province », a indiqué à la MAP Mohamed El Atrouss, membre de l’association Acharq, notant qu’il s’agit également d’établir un brassage entre l’action des vétérans de l’art et de la culture issus de la province et celle des jeunes, devant porter le flambeau de la culture.

Dans une allocution de circonstance, le gouverneur de la province de Berkane, Mohamed Ali Habouha a souligné que le volet culturel joue un rôle de premier plan dans le développement de l’Homme et de la société, notant que cette rencontre met en avant la culture, élément indispensable dans la gestion du quotidien des gens et des relations sociales.

M. Habouha a également mis l’accent sur la crise de la lecture et le faible recours au livre à l’ère des nouvelles technologies et des réseaux sociaux, faisant observer qu’un intérêt particulier doit être accordé aussi bien aux lecteurs, jeunes et moins jeunes, qu’aux écrivains.

Cette manifestation culturelle de deux jours propose des ateliers dédiés au dessin, à la peinture, au théâtre et à la lecture animés par des artistes et des pédagogues, le but étant de faire impliquer les différents établissements scolaires relevant de la province dans l’action culturelle.

Au menu de cette édition figure également l’organisation d’un colloque sous le thème « Etat des lieux de l’écriture et de l’édition à Berkane », pour jeter la lumière sur les contraintes, les efforts consentis et les propositions et recommandations à même de promouvoir la lecture au niveau de la province.