9.589 candidats au concours des enseignants-cadres de l’AREF

Quelque 9.589 candidats ont passé, samedi, le concours de recrutement des enseignants-cadres de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de l’Oriental (session de novembre 2019).

Il s’agit de 6.341 candidats pour l’enseignement primaire, dont 81 dans la spécialité Amazigh, et 3.329 pour l’enseignement secondaire avec un total de 11 spécialités, indique un communiqué de l’AREF.

Notant que le concours s’est déroulé dans de ‘’bonnes conditions’’ avec un engagement responsable des différents intervenants, le communiqué fait savoir que le taux d’absence des candidats est évalué à 3,75 pour le primaire et 5,20 pour le secondaire, et que cinq cas de fraude ont été détectés.

L’AREF de l’Oriental, ajoute encore la même source, a consacré 38 centres pour le déroulement des examens (25 pour le primaire et 13 pour le secondaire) répartis entre les directions provinciales relevant de l’Académie dans la région. De même qu’elle a mobilisé 529 salles pour les candidats et 1.058 surveillants.

L’opération de correction des copies, précise-t-on, aura lieu dans 9 centres répartis sur les différentes directions provinciales, et ce avec la participation de 555 correcteurs.

Selon le communiqué, les postes alloués à l’AREF de l’Oriental pour le primaire sont au nombre de 695 (679 dans la spécialité bilingue, 16 dans la spécialité Amazigh), en plus de 450 postes dédies au secondaire.